Illumination

7 12 2011

    

J’évolue péniblement parmi les entraves

D’un beau tunnel de ténèbres réconfortant.

   Mon corps est retenu, tel celui d’un esclave

   Par des lianes épineuses, me lacérant.

  

Mon fluide s’efface de mon enveloppe.

   J’avance en souffrant et je me sens alors léger.

   Cette lueur qui m’attire se développe,

   Ma route est aisée, mais mon cœur est rongé.

  

La lueur dissipe la nuit de mon âme.

   Sa chaleur m’apaise, elle devient lumière,

   Mon corps se libère : il retourne à la poussière.

  

J’atteins l’illumination, comme tout quidam,

   Quittant un palais ou le plus bas des taudis,

   Au-delà de cet Enfer qu’est le Paradis…

  

                            A.V. (2001)

 dcoupage1.jpg


Actions

Informations



Laisser un commentaire




meslectures14 |
je m'en vais vers l'arbre v... |
Ecrits d'OBI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LESCHOZDEMONKORPS
| Contes de Brocéliande et d'...
| Graine D'Auteur